Efforts de l'UE en matière de lutte contre le terrorisme - Renforcement des capacités dans les pays tiers
Efforts de l'UE en matière de lutte contre le terrorisme - Renforcement des capacités dans les pays tiers - Compte rendu
Auteure: Beatrix IMMENKAMP
Date de publication: Decembre 2017
Europe

Dans l’Union européenne (UE), la responsabilité de la lutte contre le terrorisme incombe principalement aux États Membres. Cependant, le rôle de l'UE dans la lutte antiterroriste s'est considérablement accru à la suite des attentats terroristes qui ont frappé l'Europe au lendemain du 11 septembre. Les aspects transfrontaliers de la menace terroriste appellent une approche européenne coordonnée. En outre, l'hypothèse d'un lien entre développement et stabilité, ainsi que la sécurité intérieure et extérieure, en est venue à façonner les actions de l'UE au-delà de ses frontières. Dans le contexte du terrorisme, l'UE dispose d'une panoplie complète de ressources humaines et financières qui aident les pays tiers à gérer ou à atténuer les menaces terroristes.

L'un des éléments clés de l'action de l'UE est le renforcement des capacités dans les pays partenaires, afin de garantir l'appropriation locale, un modèle d'assistance durable et la pleine utilisation de l'expertise locale pour relever des défis distincts du point de vue géographique. Les efforts de renforcement des capacités externes de l'UE en matière de lutte contre le terrorisme comprennent des mesures associées à la réforme du secteur de la sécurité (RSS), telles que le renforcement de l'état de droit, l'amélioration de la gouvernance des prestataires de sécurité, l'amélioration de la gestion des frontières, la réforme des forces armées et la formation des forces de l'ordre. acteurs. Dans le cadre de l'assistance multiforme de l'UE, les efforts visant à réduire le financement du terrorisme et à améliorer les communications stratégiques pour lutter contre la radicalisation et l'extrémisme violent complètent les activités liées à la RSS. Les projets de puissance douce financés au moyen des différents instruments de financement de la Commission, associés aux missions militaires et civiles de politique de sécurité et de défense commune, fournissent le cadre à travers lequel l'UE tente de s'attaquer à la fois aux causes profondes et aux symptômes du terrorisme et de la radicalisation.

[Texte en anglais]